Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Label « commerçant et solidaire » pour ceux qui partagent

Budget Participatif 2017

Les commerçants, notamment les supermarchés et restaurants, jettent tous les jours des produits alimentaires, qui pour la plupart sont encore comestibles. Non seulement il arrive que les dates de péremption ne soient pas dépassées mais il a été démontré à de nombreuses reprises que ces dates sont largement précoces par rapport à la réalité, voire même fausses. Les restaurants, quant à eux n’utilisent pas forcément l’ensemble des aliments achetés, des plats préparés, ou la totalité du fruit ou légume cuisiné. Autant de produits qui pourraient profiter à ceux qui en ont le plus besoin. Je propose que la Mairie de Paris collabore avec les associations et les commerçants pour mettre en place un véritable système de partage de ces produits ; établir un processus de récupération et de redistribution (quasi immédiate si nécessaire) auprès des plus démunis. Mais surtout, pour inciter les commerçants à participer et à prendre conscience qu'il est mieux de donner que de jeter, la Mairie de Paris pourra attribuer un label « commerçant et solidaire » à celui qui partage. Ce label permettra aux clients de savoir chez quel commerçant ils achètent leurs produits, chez quel restaurateur ils déjeunent, et offrira la possibilité aux clients responsables de se tourner vers les commerçants responsables. Les moins engagés seraient alors incités à s’orienter vers de meilleures pratiques pour obtenir le label. Il sera aussi un moyen de remercier et de reconnaître les efforts de ceux qui participent à améliorer la vie de quelques uns des parisiens. En allant plus loin, ce label pourrait être également de plusieurs niveaux calculés selon la répartition entre les déchets jetés et les déchets « partagés » ; et/ou selon l'engagement du commerçant au système de partage. Il pourrait également s’étendre aux boulangeries, pâtisserie, traiteur, etc… Un moyen altruiste de lutter contre le gaspillage alimentaire et de réduire les déchets intelligemment et généreusement.

Cadre de vie

 Rue Saint-Guillaume, 75007 PARIS

Campus Saint-Guillaume

Budget Participatif 2017

Dans le cadre son projet ‘Campus 2022’, Sciences Po, établissement public d’enseignement supérieur, s'est donné pour ambition de repenser entièrement son ancrage et ses implantations au cœur de Paris. Associant notamment son École Urbaine et ses étudiants, le projet vise en particulier à formuler des propositions en matière d’aménagements innovants de la voirie et de l'espace public. C’est dans cette perspective que nous proposons le projet ‘Campus Saint-Guillaume’, visant la piétonisation et l’aménagement de la rue Saint-Guillaume dans le 7ème arrondissement. Sur à peine deux cents mètres (entre la rue de Grenelle et le Boulevard Saint-Germain), la rue Saint-Guillaume est partagée par une diversité de riverains (particuliers, riverains, commerces, etc.), dont trois universités (Sciences Po, Paris II - Panthéon-Assas et Paris III- Sorbonne-Nouvelle), et voit se croiser au cours de la journée jusqu’à 10 000 étudiants. L’aménagement piéton permettrait de transformer cet espace de flux contraint et dangereux en un espace public de rencontre, d’échanges et de vie qualitatif, sécurisé et accessible à tous. Tout en assurant la continuité des activités existantes (accès parking et livraisons), le projet entend favoriser, outre une amélioration significative de l'accessibilité pour les étudiants porteurs de handicaps, l’émergence de nouveaux usages grâce à l’installation de mobilier urbain innovant, de signalétique, d’accès wifi, d’espaces paysagers etc. Il offre en effet l’occasion de valoriser le quartier et son identité étudiante et de repenser cet espace public au bénéfice de tous (riverains, étudiants, chercheurs, touristes). S’inscrivant dans une vision de long terme de l’écosystème parisien et du quartier Saint-Germain, il peut constituer une première expérimentation pour l’émergence d’un véritable campus universitaire durable, au cœur de la Ville, à l’image des plus grandes métropoles internationales.

Économie, emploi et attractivité

 234 Boulevard de la Villette, 75019 PARIS

Oasis Sportive

Budget Participatif 2017

Redonner une seconde vie au terrain de basket-ball sous le métro Stalingrad. L’un des terrains les plus emblématiques de la capitale, connu et reconnu des pratiquants de basket-ball en plein air : "La Mecque du Streetball" (Telerama.fr, 14 juin 2015). La genèse du projet implique la pratique du basket-ball, mais l’accès libre se fera dorénavant dans le cadre de plages horaires. Cet encadrement permettra d’une part d’éviter les désordres et d’autre part de réserver une partie de l’activité à la programmation culturelle. La volonté de donner un second souffle à ce terrain, se confronte à une décision d'arrêté préfectorale de fermeture en 2016, pour cause de trouble à l'ordre public. Malgré une forte volonté des équipes de la Ville, cet espace est aujourd'hui fermé sans date de réouverture prévue ni alternative de gestion. Notre objectif est de rendre aux parisiens ce terrain et d’en faire un espace sportif et culturel. Nous insufflerons une nouvelle dynamique qui va au-delà de la pratique du basket-ball : stages multisports, pratique du street workout, animations fitness, rencontres, échanges, projections et expositions seront les activités privilégiées de ce nouvel espace au carrefour de trois arrondissements. Les axes prioritaires sont la réhabilitation, l'embellissement et la sécurisation. Faisons de cet espace un lieu fédérateur et valorisant qui permettra aux riverains de se réapproprier l’espace urbain. La sécurisation intelligente de l’espace reste l'un des enjeux les plus importants et l'une des conditions essentielles à sa réouverture : - Renforcement de l’éclairage (projecteurs, spots avec détecteurs de présence) ; - Modification de l’entrée avec portes et serrures à 3 points ; - Pistolet d’arrosage avec fixation en hauteur sur les 4 angles (nettoyage du terrain) ; - Revêtement du sol écologique et esthétique adapté à l’entretien régulier ; - Sanitaires publics à proximité du terrain.

Transport et mobilité

 Rue de Vaugirard, 75015 PARIS

Rue de Vaugirard à vélo dans les deux sens.

Budget Participatif 2017

Le projet propose de mettre en place une bande cyclable en sens inverse de la circulation ce que la largeur de la rue permettrait sans difficulté. En effet, la plus longue rue de Paris (4,5 km) n'est à double sens que sur 850 m entre le boulevard Raspail et la rue de Médicis. Plate ou en pente très douce, directe, elle constitue une pénétrante majeure depuis l'ouest parisien. Avec la rue Lecourbe qui assure la circulation sortante elle est un exemple d'un système où tout est fait pour faciliter l'usage de la voiture. Malheureusement si le détour qu'impose le détour par Balard est supportable en voiture il est clairement pénible lorsqu'on est à vélo. La ligne 12 du métro qui suit le tracé de la rue de Vaugirard jusqu'à Montparnasse est bien à double sens ! Au delà de cette liaison à longue distance (qui devrait logiquement s'étendre à Issy jusqu'à La Ferme), la rue de Vaugirard dessert de très nombreux points d'attraction : Mairies et commissariats du XVème et du VIème , Sénat , hôpitaux St Jacques et Necker , Institut Pasteur , Lycée et universités (Lacrételle, institut Catholique) mais également de très nombreux commerces. Ces très nombreux points d'intérêts attirent de nombreux cyclistes que l'absence de double sens oblige à des trajets en dent de scie. A noter que logiquement, la rue Lecourbe devrait également bénéficier de tels aménagements. Mieux se Déplacer à Bicyclette est une association qui promeut le développement du vélo à Paris et en Ile-de-France www.mdb-idf.org

Environnement

 Rue Roland Barthes, 75012 PARIS

Aménager une promenade plantée dans la rue Roland Barthès

Budget Participatif 2017

La rue Roland Barthès est une voie piétonne qui relie la place Henri Frenay à la rue de Rambouillet. Bien que cette rue soit déjà arborée, elle manque encore de verdure à hauteur humaine ; sa surface asphaltée en fait un espace austère, grisonnant et triste. Alors que la place Henri Frenay va être réaménagée pour devenir un nouveau cœur de quartier, il faudrait requalifier les abords de la place pour accompagner ces transformations, et améliorer le cadre de vie du secteur. La rue Roland Barthès devra être reverdie et déminéralisée en introduisant une strate végétale basse : des plantes couvre-sol, des arbustes, des graminées et des plantes vivaces formeront de vastes plate-bandes qui relieront les arbres entre eux. Afin de favoriser les pollinisateurs, le projet fera la part belle aux fleurs qui égayeront la promenade de leurs couleurs vives. L'installation de lierre grimpant aux arbres pourra être expérimentée afin de les habiller d'un élégant manteau vert. Le revêtement de l'allée centrale sera remplacé par des pavés enherbés. Cette promenade plantée de 150 mètres formera un corridor biologique, entre le square Philippe Farine et le futur jardin partagé de la place Henri Frenay, pour favoriser l'accueil de la faune. Elle contribuera aussi à l'écoulement des eaux pluviales et la diminution des îlots de chaleur.

1 2 3