Environnement
Localisation
rue Marcadet, 75018 PARIS
Projet du 18ème arrondissement

Des arbres rue Marcadet

Description de la proposition

Planter des arbres rue Marcadet pour l’embellir. Il n’y a quasiment pas d’arbres alors qu’il y a de larges trottoirs et beaucoup de places de stationnement motos qui pourraient accueillir des arbres en plein terre ou en bac. cela éviterait le stationnement de voitures et camions sur les trottoirs, ce qui est dangereux pour les enfants, les personnes à mobilité réduite et les malvoyants.

Le coût n'a pas été évalué.

3 commentaires

Jeremy_Ro

Jeremy_Ro le 27/02/2021

Bonjour,
Votre projet me semble très intéressant et important. Je me rends compte qu'on pourrait s'associer dans nos projets. En effet mon projet s'appelle "Rain Plantation" (allez le consultez) et nos projets se complètent parfaitement.
Je m'associe avec vous et n'hésitez pas à faire de même et le commenter pour apporter votre avis.
Jérémy
cangin

cangin le 14/02/2021

Idée intéressante mais non compatible avec le budget participatif comme l'indiquait le règlement du dépôt de dossier. Il faut passer par un permis de végétaliser https://www.paris.fr/pages/un-permis-pour-vegetaliser-paris-2689

J'ai eu ce souci sur un dossier et donc exclue toute référence à la végétalisation dans un projet de budget participatif, c'est compliqué l'administration :(
Fan D

Fan D le 09/02/2021

Partout où il y a la place, je voterais même pour aller un peu plus loin.

Nous plantons souvent des arbres isolé au milieu du trottoir. Mieux que rien, bien évidemment mais des associations se spécialisent dans la plantation de "mini-forêts", à partir de très petites surfaces au sol (2-3 places de parking), qui permettent d'absorber 100x plus de CO2 et d'abriter 30x plus de biodiversité. La méthode de plantation Miyawaki invite à associer 3 arbres par m2 précisément choisis en fonction de leurs adaptation locale, hauteur à terme et non concurrence, ce qui multiplie la surface de feuillage au m2. Ces "forêts" urbaines croissent 10x plus vite que des arbres isolés grâce à leur réseau racinaire et rendent la ville plus vivable dans les périodes de fortes chaleurs.

Nombreux avantages:
Surface de plantation réduite,
Croissance rapide d’un mètre par an,
Amélioration de la qualité de l’air (stockage de CO2, production d’oxygène, réduction des particules fines),
Régulation de la température,
Îlots de biodiversité,
Restauration et protection des sols de l’érosion,
Infiltration des eaux de ruissellement et limitation des inondations,
Brise-vent, brise-vue et barrière acoustique naturelle,
Production de nourriture,
Réduction des frais d’entretien d’espace vert,
Valorisation du foncier,
Augmentation du bien-être et réduction du stress
Peu d'entretien au départ et parfaitement autonomes la 3ème année.

Des projets basés sur ce modèle des forêts Miyawaki ont déjà vu le jour sur Paris (zones périphériques) grâce à l'association Boomforest notamment. C'est très positif et encourageant. Il me semble primordial que ces espaces verts denses et salutaires entrent davantage dans la ville et dans nos rues.

De plus, les projets auxquels je fais allusion associent les citoyens et riverains à la phase de plantation, ce qui crée un attachement et une compréhension profonde du projet et suscite respect, suivi et attention de la part des riverains impliquée.

En tant qu'enseignante sur Paris, il me semblerait pertinent également d'associer les écoles à proximité à ce type de projets de plantation (éducation à l'environnement, à la santé, éco-citoyenneté, réappropriation et respect de l'espace public, lien géographique, social, intergénérationnel,...)

Chaque terre-plain pourrait être l'opportunité de voir naître une mini-forêt.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2021
Statut
Projet déposé
Coût estimé
Le coût n'a pas été évalué
Les questions du handicap et de l'accessibilité sont prises en compte dans le cadre de cette proposition.
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le February 7, 2021
par Jfpierre