Solidarité et cohésion sociale
Localisation
51 boulevard Exelmans, 75016 PARIS
Projet du 16ème arrondissement

Une ressourcerie nomade à la Caserne Exelmans

Description de la proposition

En septembre, l'association Aurore a initié une occupation temporaire au sein d'une ancienne caserne de gendarmerie. Son projet : créer un lieu de vie atypique favorisant le vivre-ensemble, la solidarité et l’insertion d’un public de demandeurs d’asile, réfugiés et de familles vulnérables. Ce lieu se donne ainsi pour double ambition d’accueillir des personnes précaires ou exilées (340 personnes hébergées) et de proposer des locaux à des acteurs associatifs, culturels et du secteur de l’économie sociale et solidaire (40 porteurs de projet). La Caserne a vocation à s'ouvrir sur la ville et à proposer des activités et services à ses habitants comme aux riverains. La ressourcerie de la Caserne assurera la récupération des dons, leur éventuelle revalorisation et leur revente, et fonctionnera notamment grâce au travail de personnes inscrites dans le Dispositif Premières Heures. Elle accueillera aussi des ateliers d’autoréparation et de retouche-confection ouverts à tous. Ce lieu constituera à la fois un levier de socialisation, d’insertion et de formation professionnelle et un vecteur de sensibilisation aux enjeux liés au développement durable.

AliceFlamand a évalué son projet à 173,300 €

1 commentaire

Admin

Mairie de Paris le 29/07/2019

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

La Ville de Paris, Paris Habitat et l'association Aurore ont signé une convention d'occupation temporaire de 2 ans pour accueillir réfugiés, demandeurs d’asile et familles dans l’ancienne caserne de gendarmerie du 16e arrondissement. À partir de septembre 2020, l'association Aurore libérera le bâtiment pour le lancement de l'opération de réhabilitation et la création de logements sociaux menées par Paris Habitat. Or, si ce projet était voté en septembre, il ne pourrait être mis en œuvre avant le vote du budget 2020 par le Conseil de Paris en décembre 2019. Il restera alors moins 9 mois pour y installer et y développer une ressourcerie. Ce délai apparaît trop court pour envisager un « investissement durable », condition de recevabilité des projets au budget participatif.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2019
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Évalué à 173,300 €
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Association

(Association Aurore)
Déposé le January 30, 2019
par AliceFlamand