Santé
Localisation
1 rue Saint-Marc, 75002 PARIS
Projet du 2ème arrondissement

Projet « Méduse » (capteur sonore révolutionnaire)

Description de la proposition

Paris serait la 9e ville la plus bruyante du monde, derrière Pékin ou Mexico, et deuxième ville la plus bruyante d'Europe, après Barcelone.  A Paris intra muros, plus de 230.000 habitants sont en situation de dépassements des valeurs limites sur les bruits des transports routiers. Le bruit affecte durablement la santé. La pollution sonore est assez insidieuse, parce que les premières conséquences sont la gêne au quotidien, le stress ou les troubles du sommeil, les deux derniers ayant des conséquences sur les risques cardio-vasculaires. Fort de ce constat, le projet a pour objectif d’équiper le 2e arrondissement de capteurs sonores révolutionnaires qui portent le nom de « Méduse ». Il s’agit d’un appareil métrologique qui perçoit les sons à 360 degrés et effectue des mesures plusieurs fois par seconde pour savoir d'où provient le bruit dominant. Il permettrait d’affiner la cartographie du bruit dans le 2e arrondissement et ainsi de prendre des mesures adaptées et ciblées. Il permettrait également, placé dans les zones festives, de résoudre les conflits d’usage de l’espace public entre les habitants et les clients des établissements nocturnes.

Le coût n'a pas été évalué.

3 commentaires

Admin

Mairie de Paris le 15/07/2019

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

Les cartes de bruit routier indiquent les niveaux de bruit dans chaque rue de Paris. Les capteurs de type Meduse ne sont pas adaptés à ce type bruit. L’achat de capteur en investissement ne résout malheureusement pas le problème : il s’agit avant tout de coûts humains, qui nécessitent de renforcer la participation financière de la Ville au budget de fonctionnement de Bruitparif. Hors, le budget participatif finance uniquement des projets d'investissement n'ayant pas d'impact en termes de coût de fonctionnement. Pour votre information, Le Conseil de la Nuit de la Ville de Paris a attribué en 2016 une subvention de 70 000 €, pour le déploiement de systèmes de mesures Bruitparif dans 5 quartiers festifs de la Capitale et prévoit une nouvelle subvention, en 2019, de 60 000 €, pour 3 quartiers supplémentaires. Pour la réalisation de mesures de bruit participatives, des applications telles qu’AMBICITI, qui utilise le micro du smartphone, permettent de partager les informations. Sachez également que le projet « Lutter contre toutes les pollutions » (http://bit.ly/2SeG2SZ) soumis au vote du budget participatif de cette année vise à sensibiliser et à lutter contre la pollution qu'elle prenne la forme de pollution de l'air comme celle de nuisances sonores. Nous vous invitons à soutenir et faire campagne pour ce projet afin qu'il aboutisse.

Nous vous remercions de votre compréhension.

square

square le 02/02/2019

Projet simple et efficace, indispensable pour lutter contre la pollution sonore qui rend souvent notre quartier invivable.
Association Sauvegarde du Square Louvois.
zarkod

zarkod le 28/01/2019

Il serait également pertinent d'utiliser ce type de dispositif pour verbaliser les véhicules qui dépassent un niveau sonore acceptable et cela dans tout paris.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2019
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Le coût n'a pas été évalué
Les questions du handicap et de l'accessibilité sont prises en compte dans le cadre de cette proposition.
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 22, 2019
par Stéphane@Vivienne-Gaillon