Environnement
Localisation
rue Saint-Maur, 75011 PARIS
Projet du 11ème arrondissement

Elargir les trottoirs rue Saint Maur

Description de la proposition

Les trottoirs de la rue Saint Maur sont très étroits, il est pas exemple quasi impossible que deux poussettes se croisent à beaucoup d'endroits. Ne parlons même pas des personnes à mobilité réduite ou en fauteuil roulant qui ont délaissé depuis longtemps cette rue. L'ouverture de l'Atelier des Lumières a par ailleurs multiplié le passage dans la rue entre le musée et le métro Rue Saint Maur (entre les numéros 38 et 72 notamment) ce qui fait qu'à certaines périodes de la journée les trottoirs sont totalement saturés et il est impossible d'avancer ! Nous proposons donc de supprimer un des deux côtés de stationnement de la rue pour pouvoir ainsi élargir les trottoirs des deux côtés. Cela ne représente pas beaucoup de places de parking supprimées mais redonne beaucoup d'espace aux piétons, permettant un équilibre bénéfique à tous. Si ce projet est validé on pourrait imaginer également dans une prochaine édition du budget participatif de profiter des trottoirs élargis pour augmenter la végétalisation de cette rue qui n'en a pratiquement pas.

onziemois a évalué son projet à 1,000,000 €

8 commentaires

Admin

Mairie de Paris le 12/07/2019

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

Les projets d'aménagements de l'espace public en faveur des mobilités douces et de la végétalisation, issus du programme ambitieux porté par la Ville de Paris, sont en phase active de concrétisation. Le souhait d'amplifier cette politique a été très clairement exprimé par les Parisien·ne·s à l'occasion du Budget Participatif : depuis 2014, plus de 250 projets relatifs à cet objectif ont été retenus suite au vote, soit un budget d'environ 100 millions d'euros dédié à la place des vélos, des piétons et du végétal dans l'espace public. Ces projets sont longs à mettre en œuvre : en raison des nombreuses concertations nécessaires, qu’elles soient techniques (concessionnaires de réseaux type GRDF, architectes des Bâtiments de France, RATP, pompiers, Préfecture de Police, etc.) ou locales (riverains, commerces, etc.). Aussi, pour pouvoir réaliser dans les meilleurs délais les très nombreux projets votés les années précédentes, les nouveaux projets de réaménagements de l'espace public (aménagement de places ou de rues, création de pistes cyclables, élargissement de trottoirs, piétonisations, zones de rencontre,…) ne sont exceptionnellement pas acceptés dans le cadre de l'édition 2019 du Budget Participatif de Paris.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Inthered

Inthered le 25/01/2019

La lutte contre le mono-commerce de la rue Saint Maur et, plus généralement, du quartier, devrait être une priorité de la Mairie. Je suis dans le quartier depuis un bon nombre d'années et observe avec inquiétude la disparition progressive de tout un tas de commerces au profit de bars et de restaurants. Il y a un effet d'aimant et les habitants sont en partie dépossédés de leur quartier. C'est toujours sympa d'avoir quelques restaurants et bars, mais c'est le risque de mono-activité que je trouve inquiétant. Je sais que la Mairie fait quelques opérations pour essayer d'endiguer cette poussée, mais cela reste extrêmement timide et assez inefficace. Donc, je ne dis nullement que la situation de la rue Saint Maur est satisfaisante--elle ne l'est évidemment pas--, mais simplement qu'il ne faut pas s'engager dans des décisions hâtives. Le réaménagement de la rue, ce n'est pas juste la question des trottoirs, c'est une réflexion globale sur ce miniquartier pour essayer de le faire évoluer vers quelque chose d'équilibré, au service des habitants.
Je finis en prenant un exemple très concret. Dans le cadre du réaménagement de la place devant l'Eglise Saint Joseph des Nations, le trottoir au croisement de la rue Saint Maur et de la rue Deguerry a été considérablement élargi. Le restaurant /bar qui est au coin (le Guru) en a largement profité et ce sont régulièrement 50 ou 80 personnes qui boivent, debout, les beaux jours, avec des nuisances sonores incroyables. Des familles déménagent en ce moment pour fuir cette situation. Le seul vrai bénéficiaire de cet aménagement est le restaurant qui ne respecte aucune norme et aucun avertissement. Alors si c'est pour multiplier cela, non, mille fois non. On a ici un exemple d'aménagement urbain absurde, au bénéfice exclusif d'intérêts particuliers (ou de fêtards qui viennent souvent d'ailleurs) et au détriment complet de la vie des habitants. C'est n'importe quoi.
Saint Maur Timbaud

Saint Maur Timbaud le 25/01/2019

Le bénéfice de trottoirs élargis sera profitable pour tous et cela pourra même atténuer les problèmes de nuisances sonores. Le commerçant sera obligé de gérer sa terrasse alors qu'il ne fait rien lorsque les clients s'attroupent devant son commerce. Surtout cela représentera moins de monde assis que debout. Et le droit de terrasse peut être retiré en cas d'infractions répétées.
onziemois

onziemois le 25/01/2019

"Quartier invivable", "fête géante" vous exagérez quand même beaucoup ! On est très très loin des rues bruyantes telle que la Rue Oberkampf ou la Rue de Lappe pour rester à proximité.

Les problèmes causés par les trottoirs trop étroits comme l'inaccessibilité pour les handicapés ou l'absence de place pour les poussettes sont eux bien réels et requièrent une réponse urgente !
Cadre de vie - Belleville Saint-Maur

Cadre de vie - Belleville Saint-Maur le 25/01/2019

Nous sommes complètement d'accord avec Inthered. L'élargissement des trottoirs aura pour corolaire une multiplication et une augmentation des terrasses. D'ailleurs plusieurs demandes ont été refusées au motif que les trottoirs sont trop étroits.
Ce projet sera probablement refusé car il n'est plus possible de déposer de tels projets dans le cadre du budget participatif depuis l'an dernier.
En revanche, nous convenons volontiers avec Onziemois qu'il faut revoir l'aménagement de cette rue. Elle n'est pas lisible et la place des piétons et velos est insuffisante. Mais cela doit être concerté avec tous. De notre point de vue, la rue Saint-Maur doit être le prochain grand projet d'aménagement pour notre quartier.
Inthered

Inthered le 25/01/2019

On peut bien sûr discuter de l'origine du problème, mais les faits sont là. Le quartier devient invivable, avec des terrasses partout, des débits de boissons alcoolisées, des gens qui viennent boire et s'ennivrer dehors jusqu'à plus d'heure, même s'ils n'ont théoriquement pas le droit. Les mesures prises par la Mairie ne sont pas assez fortes, il n'y a pas de prise de conscience (=actes) de la situation. Les beaux jours, la rue (des parties de la rue Saint Maur, certaines rue perpendiculaires) se transforme en fête géante, au détriment de beaucoup d'habitants et des familles (car ceux qui consomment ne sont souvent pas ceux qui vivent là). Alors, ce que je je crains, c'est que les projets d'élargissement des trottoirs ne viennent amplifier une telle tendance. Je déteste les voitures (et soutiens complètement le plan vélo), mais les préfère encore à une transformation du quartier en un lieu invivable. Une solution serait de donner plus d'espaces aux vélos (plutôt qu'aux piétons)
onziemois

onziemois le 24/01/2019

@Inthered il y a plein de moyens de faire baisser le bruit des terrasses, en particulier avec du végétal qui absorbe les bruits dans les branches et feuillages et pourrait totalement s'intégrer dans le projet proposé ici !

Les problèmes dont vous parlez dans le quartier ne viennent pas des restaurants en eux mêmes qui ont le mérite d'avoir créé de nombreux emplois et revalorisés des commerces autrefois miteux. La problématique est plutôt le non respect des normes de nuisances sonores, la mairie laissant faire et la police ayant déjà trop de délinquance à gérer dans le nord de l'arrondissement.
Inthered

Inthered le 24/01/2019

Dans l'absolu, c'est une bonne idée. Néanmoins, la rue Saint Maur devient un enfer en raison de toutes les nuisances sonores liées aux bars et restaurants. On peut craindre que l'élargissement des trottoirs ne fasse qu'intensifier le problème avec de nouvelles terrasses. Si ce beau projet aboutit à un tel résultat, les riverains le regretteront amèrement. Le mono-commerce bar/restaurants est une plaie pour le quartier.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2019
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Évalué à 1,000,000 €
Les questions du handicap et de l'accessibilité sont prises en compte dans le cadre de cette proposition.
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 18, 2019
par onziemois