Environnement
Localisation
rue de la Butte aux Cailles, 75013 PARIS
Projet du 13ème arrondissement

Pietonnisation partielle de la Butte Aux Cailles

Description de la proposition

La butte aux Cailles, est un lieu vivant, ouvert sur les gens, artistique, familial, et très commerçant. C'est pour cette raison qu'il faut piétonnier ce lieu paisible, pour rendre aux piétons le pouvoir de ce lieu unique à Paris, pour rendre la place principale en un lieu de rencontres et d'échange. Il faut rendre les rues aux fêtards du soir, pour qu'ils puissent profiter de cette rue en toute sécurité. Les écoles environnantes ne sont pas à l'abri d'un accident de voiture, il est de notre devoir de les protéger, et donc de rouvrir un lieu où ils pourront jouer en toute sécurité, et rendre l'âme familiale de ce quartier aux piétons. Il faut également agir pour mettre en place un projet de végétalisation du quartier. Le projet a déjà été présenté les années précédentes, lors du budget participatif, il à été rejeté pour des raisons d'accessibilité des personnes à mobilité réduites, de l'accès à certains services publics, et l'accès aux parkings des résidences privées. Ma solution, serait de mettre en place des bornes rétractables aux entrées du quartier pour laisser l'accès aux personnes accréditées avec une carte ou un code (patients, taxi, résidents etc.)

Le coût n'a pas été évalué.

3 commentaires

Admin

Mairie de Paris le 11/07/2019

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

Les projets d'aménagements de l'espace public en faveur des mobilités douces et de la végétalisation, issus du programme ambitieux porté par la Ville de Paris, sont en phase active de concrétisation. Le souhait d'amplifier cette politique a été très clairement exprimé par les Parisien·ne·s à l'occasion du Budget Participatif : depuis 2014, plus de 250 projets relatifs à cet objectif ont été retenus suite au vote, soit un budget d'environ 100 millions d'euros dédié à la place des vélos, des piétons et du végétal dans l'espace public. Ces projets sont longs à mettre en œuvre : en raison des nombreuses concertations nécessaires, qu’elles soient techniques (concessionnaires de réseaux type GRDF, architectes des Bâtiments de France, RATP, pompiers, Préfecture de Police, etc.) ou locales (riverains, commerces, etc.). Aussi, pour pouvoir réaliser dans les meilleurs délais les très nombreux projets votés les années précédentes, les nouveaux projets de réaménagements de l'espace public (aménagement de places ou de rues, création de pistes cyclables, élargissement de trottoirs, piétonisations, zones de rencontre,…) ne sont exceptionnellement pas acceptés dans le cadre de l'édition 2019 du Budget Participatif de Paris.

Nous vous remercions de votre compréhension.

ECNATURE

ECNATURE le 16/01/2019

Bonjour Fefegege,

Merci pour votre intervention, qui sont toutes les bienvenues dans un module de participation citoyenne et de partage.
Je retiens votre doute de redonner la place aux piétons à la Butte aux Cailles (dont je suis également habitant, et non je ne m'appelle pas Elisabeth Simmen). Cependant il faut agir vite pour diminuer la place de la voiture dans la capitale, et dans tous les quartiers. Il est de notre devoir de rendre plus respirable l'air de nos enfants, et de replacer au coeur de nos politiques la place de l'Homme et de la santé dans les grandes métropoles.

Les bars et les restaurants sont l'âme du quartier de la Butte aux Cailles, ils font l'ADN de ce quartier. Il faut agir intelligemment pour que le respect de chacun soit respecté, il va falloir prendre des mesures pour limiter le bruit dans la rue le soir, via un plus grand contrôle. Cependant les fêtards sont bien présents, le bruit n'est pas une raison pour ne pas se soucier de leur sécurité, et pour cela la voiture représente un danger.

Nous devons également repenser la Butte aux Cailles pour permettre à de nombreux commerçants de s'y installer et de toucher des artisans parisiens. En créant un véritable havre de paix avec des aménagements des routes (mise en place de bancs, de tables, etc.) nous toucherons un public plus large, plus familial.

C'est un quartier unique à Paris, et il faut lui rendre une véritable âme humaine.
fefegege

fefegege le 16/01/2019

bonjour, habitants de la BAC, nous sommes absolument contre ce projet : nous avons déjà Paris respire les dimanches et jours fériés.
si on considère ce lieu paisible (pourtant chaque soir c'est l'enfer des bars qui règne !!) pourquoi l'en priver ? pourquoi ne pas rendre le quartier à ses habitants ? pourquoi le livrer aux "fêtards du soir" ? au nom de quoi ? qui êtes vous au juste (elinature = Elisabeth Simmen, thérapeute et esthéticienne diplômée, membre ASCA ? où....) ?
il n'y a jamais eu de pb de sécurité routière dans le quartier car il n'y a pas de rues hyper passantes ; le seul pb des écoles c'est que les bars sont trop proches d'elles
je refuse de payer des impôts pour permettre aux "fêtards" d'hurler tout leur soul ds le quartier !!
oui les piétons pourraient être heureux et plus en sécurité s'ils pouvaient utiliser les trottoirs le soir (mais ils sont envahis par les clients des bars)

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2019
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Le coût n'a pas été évalué
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 14, 2019
par ECNATURE