Ville intelligente et numérique
Localisation
22 rue de la Saïda, 75015 PARIS
Projet « Tout Paris »

UN STUDIO MULTIMEDIA POUR TOUTES LES ASSOCIATIONS

Description de la proposition

A Paris, le "Baromètre sur la vie associative" dénombre environ 65.000 associations actives, accueillant au moins 550.000 bénévoles. De nombreux services sont proposés au mouvement associatif parisien, notamment des salles avec des équipements informatiques et de reprographie. Ces services satisfont les attentes des associations pour les aider à diffuser leurs initiatives. Mais, à l’ère du Multimédia, qu’en est-il des services proposant des équipements de production sur des supports multimédia, notamment vidéo. Seule, la Maison des initiatives étudiantes (MIE) dispose d’un studio multimédia, uniquement accessible pour les associations étudiantes. DLP15 suggère de doter une structure municipale existante, dédiée aux associations des équipements suivants : • Pour le tournage • Le son • Le montage (postproduction) Où installer ce studio multimédia ? Parmi les opportunités foncières, la MVAC15. En effet, il est envisagé de déplacer le PIMMS et le PAD dans les locaux libérés par le Tribunal d’Instance, situés rue Lecourbe dans le bâtiment abritant également la Bibliothèque Vaugirard. Ce déménagement libérerait des surfaces conséquentes, notamment l’intégralité du 2e ét.

Le coût n'a pas été évalué.

1 commentaire

Admin

Mairie de Paris le 30/08/2019

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

La Maison de la Vie Associative et Citoyenne ne constitue pas une opportunité foncière dans la mesure où le PAD et le PIMMS restent dans les locaux actuels. Il est en effet privilégié le maintien de ces 2 structures dans ces locaux situés dans un quartier populaire de l’arrondissement. Par ailleurs, la création d’un équipement multimédia induit un coût important de terme de fonctionnement. Aujourd’hui la gestion de l’espace de la MIE nécessite la présence d’un régisseur, l’accueil des associations et des porteurs de projet ne peuvent s’envisager sans la présence d’une personne sur place et responsable du matériel technique notamment. Hors, ces coûts de fonctionnement ne sont pas pris en charge dans le cadre du budget participatif. Pour votre information, il existe à Paris des studios d’enregistrement pour la musique et des studios de montage pour la vidéo. On peut aussi trouver des « labs » musique et/ou vidéo au sein de centres d’animation (en fonction des activités dispensées par le centre), au sein de centres sociaux, ou encore dans des structures associatives. Compte tenu de l’offre et du coût de fonctionnement induit (a minima un régisseur et un monteur), nous vous conseillons de passer un partenariat avec des structures existantes afin de pouvoir négocier des tarifs préférentiels, comme l’ont fait plusieurs associations parisiennes. http://melodiumstudio.com/tarifs-studio-enregistrement-paris-75-93/ https://www.starofservice.com/annubis/ile-de-france/paris/paris/enregistrement-audio http://www.mi-studio.fr/post-production.html

Nous vous remercions de votre compréhension.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2019
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Le coût n'a pas été évalué
Les questions du handicap et de l'accessibilité sont prises en compte dans le cadre de cette proposition.
 

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Association

(Démocratie Locale Participative du 15ème)
Déposé le January 8, 2019
par DLP15