Transport et mobilité
Localisation
Projet « Tout Paris »

Ajouter aux feux de circulation un orange vélo

Description de la proposition

Les panneaux indiquant que les cyclistes peuvent passer à certains carrefours sont méconnus des conducteurs motorisés, et alimentent le dangereux discours "les vélos font n'importe quoi, donc je n'ai pas à les respecter". Un feu jaune ou orange fixe avec un dessin vélo indiquant les directions autorisées pourraient mieux légitimer le passage au feu rouge des cyclistes lorsque c'est autorisé.

poussinette a évalué son projet à 200,000 €

10 commentaires

Admin

Mairie de Paris le 14/07/2018

Bonjour et merci de votre intérêt pour le Budget Participatif.
Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante :

Ce type d'équipement n'est malheureusement pas réglementaire et la Ville de Paris n'est pas autorisée à implanter ce type de feu.

Nous vous remercions de votre compréhension.

poussinette

poussinette le 08/02/2018

C'est bien, vous savez vous concentrer sur les problèmes prioritaires ;)
En cherchant 2 minutes, on peut trouver par exemple ce type d'information :
"En 2013, 465 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de circulation alors qu’elles circulaient à pied. 0,2% d’entre elles sont décédées suite à une collision avec un cycliste. C’est-à-dire exactement une personne." ( http://transports.blog.lemonde.fr/2015/02/03/combien-de-morts-chaque-annee-a-cause-du-velo/ )
Il est difficile de nier que votre argumentaire est uniquement animé par une idéologie anti-vélo.
Je pense donc qu'on peut aisément se passer de vos considérations concernant les aménagements visant à la sécurité des cyclistes.
Phil75

Phil75 le 08/02/2018

poussinette relisez moi bien, c'est en tant que PIÉTON que je peste contre ces damnés cyclistes PARISIENS ! Et en ayant été victime d'un de ces zigomars en tant que PIÉTON.

Et c'est bien parce ces derniers passent au rouge MÊME s'il n'y a pas les panonceaux en question. Il y a même des "feux cyclistes" spécifiques pour ces derniers dans les contresens, même pas besoin de faire un dessin quant au respect de ces derniers !

Il s'agit aussi de protéger ces inconscients contre eux mêmes, il y a quelques jours j'en ai vu un qui a été à deux doigts de se faire écrabouiller par un bus qui lui, était dans les règles.

Pour moi c'est dans les TRANSPORTS EN COMMUN que les investissements doivent aller, seuls adaptés à une ville de la densité de Paris, trop négligés ces dernières décennies. C'est que Singapour a fait AVANT de restreindre la circulation. Et les transports de Singapour sont efficaces, fiables, fréquents, denses, et d'une propreté exemplaire !
poussinette

poussinette le 31/01/2018

J'ai remarqué aujourd'hui un cycliste qui montrait du doigt en passant aux automobilistes et motards le petit panneau l'autorisant à faire ça, visiblement sans succès, vu les regards de reproche habituels ("les cyclistes font n'importe quoi").
Ces panneaux étant de plus bien souvent recouverts d'autocollants, on a vraiment un problème de visibilité de ces dispositifs par les motorisés, et les affichettes A4 explicatives apposées au début n'ont pas eu une grande efficacité.
poussinette

poussinette le 24/01/2018

"Phil75", ce n'est pas le peine de continuer à déverser ici votre aigreur. Les automobilistes, "Inciviques, agressifs, égoïstes et dangereux" se voient dans l'obligation de rendre une part de l'espace public démesuré qu'ils occupent, cela entraîne chez eux de la frustration. C'est "un comportement d'enfant gâté immature". C'est normal.
Ce projet a pour but de bien rappeler que les cyclistes passant lorsque le feu est rouge ne sont pas de sauvages "bobos" refusant les règles, et de couper l'herbe sous le pied à la mauvaise foi des automobilistes dont vous vous faites bien l'écho. Mauvaise foi qui leur sert à justifier des comportement dangereux et irrespectueux.
Mon projet semble vous vexer. C'est compréhensible.
Libre à vous de proposer un projet pour restreindre la circulation cycliste et redonner la place que vous trouvez juste à l'automobiliste, par exemple "Couvrir le canal Saint Martin pour créer des voies de circulation automobiles rapides".
Phil75

Phil75 le 24/01/2018

Tapez sur Google les mots clés "cyclistes parisiens" et la première expression que Google propose c'est "les cyclistes parisiens se croient tout permis". Révélateur ! Il faut être d'une mauvaise foi sans borne pour le nier tellement c'est un évidence dès que l'on marche ne serait-ce que cinq minutes dans les rues de Paris. Pas besoin d'être expert en accidentologie, c'est une simple question de bon sens.

Pourtant j'aime le vélo, j'ai même été abonné Vélib (relevés bancaires disponibles et courriels de Vélib pour le prouver) mais j'ai fini par arrêter principalement à cause de l'image déplorable du cycliste PARISIEN auprès des piétons (habitants locaux ou touristes de passage), en revenant aux transports en commun et à la marche à pied. Oui, ils sont dangereux pour les piétons et pour eux mêmes à cause de leur mentalité "moi ma gueule et j'emm... les autres, piétons compris". Ils grillaient les feux bien avant ces fameux panneaux, et les grillent allègrement MÊME s'il n'y a pas ces fameux panneaux.

JAMAIS ils ne respectent les passages piétons, même si des piétons sont déjà engagés (alors qu'on commence à voir des voitures le faire, au moins sur les rues secondaires ; pas toutes, évidemment, mais la chose était impensable il y a 15 ans), sonnent agressivement quand ils roulent sur les trottoirs, sur l'espace piéton, donc (rappelons que seuls les enfants de 8 ans ont le droit de pédaler sur les trottoirs, pour les autres, pied à terre obligatoire : article R412-34 du code de la route).

Inciviques, agressifs, égoïstes et dangereux, considérant que ce n'est JAMAIS à eux de faire attention mais TOUJOURS aux autres, autrement dit : un comportement d'enfant gâté immature, tel est le constat fait par d'innombrables piétons.

C'est pourquoi je ne cautionne pas une mesure qui les pousserait encore davantage dans ce sens.

Allez, pour dire que je ne suis pas le seul, un des liens proposés par la recheche Google que j'évoquais au début :

https://laconnectrice.wordpress.com/2014/10/16/paris-foutoir-le-velo-chasse-le-pieton/
poussinette

poussinette le 23/01/2018

Le nouveau commentaire de "Phil75" montre encore une fois que le premier venu s'improvise expert en accidentologie. Nier que le principal problème est lié au refus de la part des automobilistes de partager la chaussée, ainsi que leur conduite dangereuse implique d'accuser outrageusement les cyclistes. Ces gens là avanceront toujours un exemple de cyclistes qui font n'importe quoi pour essayer de masquer le non-respect du code de la route par les motorisés.
Le refus de leur part de reconnaître des faits prouvés (oui, des panneaux permettent aux cyclistes de passer au feu rouge, et non, ce n'est pas un mauvaise habitude, potentiellement dangereuse) implique qu'il est très utile de leur rappeler de façon très claire la règle de façon évidente, même si ils la refusent. Le feu orange fixe qui montre lorsque les vélos peuvent passer serait peut-être utile pour ça.
Phil75

Phil75 le 23/01/2018

Tolérer que les vélos passent au rouge est une ineptie car ils font n'importe quoi en se mettant en danger eux-mêmes : pas plus tard que samedi dernier j'en ai vu un couper la route à un bus : heureusement le bus ne roulait pas vite et le conducteur du bus, lui, maîtrisait son véhicule. Mais ce n'est pas passé loin. Et de nuit, combien voit-on de vélos sans éclairage, ni même de catadioptres à l'arrière et sur les roues comme le voudrait la plus élémentaire prudence ? Quand j'étais jeune, et qu'on roulait avec un vélo qui n'avait pas l'équipement réglementaire, on se faisait inévitablement gauler par les flics et on enseignait le respect du code dès l'école primaire. Aujourd'hui on légalise en fait les mauvaises habitudes, potentiellement dangereuses.

Et en tant que piéton, je me suis déjà fait percuter par un zigomar à vélo complètement hors des règles. Et à d'autres reprises ce n'est pas passé loin.

En revanche à Berlin ce qui frappe c'est que TOUT LE MONDE respecte les règles, y compris les piétons qui attendent au rouge piéton même s'il n'y a pas une voiture à l'horizon. S'il y en a un qui traverse malgré tout c'est un touriste... parisien !
poussinette

poussinette le 21/01/2018

La remarque de "Phil75" montre bien l'urgence d'agir. La méconnaissance du code de la route par les automobilistes fait qu'ils ne remarquent même pas ces panneaux. Un feu orange permettrait de bien leur montrer que c'est légal (même si en effet à l’instar de certains automobilistes, certains cyclistes "passent au rouge" lorsque c'est interdit).
Ce type de confusion est souvent à l'origine de comportements dangereux, voire criminel :
* les cyclistes passent au rouge donc je peux utiliser la piste cyclable comme parking
* les cyclistes passent au rouge donc je peux leur refuser la priorité
* les cyclistes passent au rouge donc je peux m'arrêter sur le sas vélo (pour ceux qui l'ont remarqué)
* les cyclistes passent au rouge donc je peux doubler sans laisser un mètre
etc ...
Phil75

Phil75 le 21/01/2018

Même si ce n'est pas autorisé les vélos passent au rouge. Des vélos qui s'arrêtent au rouge c'est tellement rare que lorsque j'en vois un j'ai envie de sortir mon smartphone pour immortaliser l'événement.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2018
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Évalué à 200,000 €

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 19, 2018
par poussinette