Ce projet, regroupé avec d'autres projets similaires,
est soumis au vote du Budget Participatif 2017.

Transport et mobilité
Localisation Projet « Tout Paris »

Permettre la recharge de voitures électriques à Paris

Description de la proposition

Des paroles aux actes: La Mairie de Paris veut de l'écologie mais les actes ne suivent pas pour encourager conduite verte: - au 1/02/2017, Autolib triple son tarif de recharge après la 1ere heure de recharge. Ce nouveau tarif devient trop important pour les utilisateurs de voitures électriques (VE) ou de voitures hybrides rechargeables (PHEV) trouvent encore un intérêt à recharger sur les bornes autolib. Additionné au fait que le rechargement sur borne autolib n'est de toute façon qu'à 3.7 kWh max. Les nouveaux tarifs sont déconnectés du coût de l'électricité et Autolib Métropole a visiblement choisi délibérément de privilégier le service d'autopartage au détriment de la recharge. - Les bornes Belib permettent de se recharger mais à un tarif également important après la 1ere heure. Or beaucoup de propriétaires de VE ou de PHEV ont une voiture avec rechargement lent (la plupart?) et donc ils ont besoin d'au moins 2h de recharge - En plus de ces tarifs de Belib déconnectés des besoins des parisiens propriétaires de VE ayant besoin de recharger, les bornes Belib sont en nombre très limité et totalement absentes de beaucoup de quartiers de Paris. Au 1/2/2017, beaucoup d'utilisateurs de VE se retrouvent donc démunis sans pouvoir recharger leur VE et certains d'entre eux réfléchissent à la revendre pour acheter une essence. De surcroit, le nouveau certificat Critair ne fait AUCUNE différence entre les voitures hybrides rechargeables (pouvant rouler des dizaines de km en électrique et donc à Paris) et les voitures essences récentes. Donc entre: - l'absence de bornes de recharge ou leur nombre trop limité - les tarifs inadaptés de Belib pour la recharge lente - le triplement des tarifs de la recharge Autolib - le certificat Air Critair qui ne fait pas de différence entre PHEV et essence le minimum serait que la mairie de Paris investisse massivement dans plus de bornes Belib et modifie le tarif pour permettre la recharge de 2 à 3 heures

Le coût n'a pas été évalué.

2 commentaires

MarcB

MarcB le 20/02/2017

Explications détaillées présentes ici : https://medium.com/@mccob/la-mairie-de-paris-et-le-syndicat-mixte-autolib-abandonnent-en-rase-campagne-au-moins-33-des-9b16d1d490e0
MLY

MLY le 05/02/2017

Aujourd'hui les bornes Belib n'ont qu'une, parfois deux, prise EU Domestique pour les 2 roues. Il faudrait en prévoir plus sur chaque borne BELIB. Car sur une place de parking "voiture" il est possible de garer 3 (voire 4) scooters ou motos électriques. Et on pourrait aussi prévoir une place moto sur le trottoir à gauche ou à droite de la borne. Donc au moins 4 prises domestiques par borne (c.a.d. 8 par spot)

Le projet

Campagne Budget Participatif 2017

Statut Statut : Regroupé avec d'autres projets

Coût estimé  Le coût n'a pas été évalué

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

 Particulier

Déposé le 1 février 2017 par
MarcB

Co-construction

Projet regroupé au sein du projet suivant :

Se déplacer autrement