Ce projet, regroupé avec d'autres projets similaires,
a gagné lors du vote du Budget Participatif 2016 !

Cadre de vie
Localisation
Projet « Tout Paris »

Paris incroyable comestible

Description de la proposition

Que les jardiniers municipaux parisiens sèment des plantes comestibles (framboisiers, fraisiers, poireaux, carottes, courgettes et plus encore)

Hugo a évalué son projet à 0 €

4 commentaires

Claireaparis

Claireaparis le 08/02/2016

l'idée est très bonne mais la pollution de l'air peut altérer de manière significative la qualité des fruits et legumes récoltés à proximité du traffic (presence de métaux lourds ...). Il faudrait créer plus de jardins/parcs dans la ville ...
Léa

Léa le 07/02/2016

Tout à fait d’accord avec vous, merci de le signaler. Quand on entend que 97 % des produits que nous consommons en France contiennent des pesticides dans la récente émission de Cash Investigation, on se demande s’il ne faudrait pas vérifier les produits chimiques utilisés dans l’agriculture française avec plus d’exigence. C’est à ce demander si l’impact possible de la pollution des villes sur la comestibilité des aliments, ou certaines abeilles ont pu trouver refusent, ne pourrait pas être moins néfaste que celui des produits phytosanitaires utilisés pour la grande majorité des aliments que nous consommons aujourd’hui.
axel

axel le 06/02/2016

Attention à ne pas encourager la consommation d'aliments cultivés à Paris sans avoir préalablement vérifié si la pollution qu'ils absorbent présente un risque acceptable pour qui les mange.
Léa

Léa le 03/02/2016

Pourquoi ne pas rendre PARIS COMESTIBLE plutôt que de simplement végétaliser Paris ?

Non seulement dans les jardins municipaux, dans les jardins partagés, dans les écoles, ou lors d’un évènement, mais surtout dans les rues, dans l'espace public de tous les jours. Pourquoi chaque nouvelle espèce plantée par la ville, ne pourrait-elle pas être comestible ? Même si cela ne pourrait pas nourrir l'ensemble des Parisiens, cela pourrait permettre à ceux dans le besoin, ou pour le plaisir de la cueillette, de ramasser des fruits, des légumes, des céréales et des herbes. Pour ne pas se tromper sur leurs comestibilités et pour simplement apprendre leur noms et leurs vertus, les espèces pourraient être rajoutées à l’open data des arbres de la ville de Paris. Ce ne serait pas uniquement une source de nourriture, ce serait aussi et surtout un moyen d’apprendre l’origine de ce qui nous fait vivre et que portant nous éloignons de plus de nous.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2016
Statut
Regroupé avec d'autres projets
Coût estimé
Évalué à 0 €

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 26, 2016
par Hugo

Co-construction

Projet regroupé
au sein du projet suivant :

+ de nature en ville