Cadre de vie
Localisation Projet « Tout Paris »

des graines sous le Bitume !

Description de la proposition

Faire comme à Nantes, où la longueur du pieds des immeubles (alignés sur le trottoir) n'est plus couvert de goudron (un cancérogène avéré selon l'OMS...) sur une largeur de 20 à 30 centimètres. Cette bande au ras des bâtiments est "perdue" en terme d'usage piéton de la chaussée, comme les grands espaces goudronnés entre les arbres parisiens, quand il suffirait de laisser ponctuellement un passage pavé enherbé d'un mètre de large, qui donnerait une allure bucolique... Mis en culture florale (pas d'arbres pour éviter les désordres liés aux racines, mais on peut planter par exemple du lierre etc...), ou des plants de légumes . - le bitume est un facteur MAJEUR de réchauffement des villes : ces surfaces sombres et chimiques captent et stockent la chaleur ! En plus ces matériaux toxiques relarguent bien sûr des composés volatiles, sous la chaleur. On le sent même par temps chauds. Avis aux riverains ! - économie substantielle d'enrobé bitumineux (cela se recycle) considérant les surfaces ciblées - re-végétalisation rapide de TOUT paris, par les résidents sur leur portion, où les services municipaux (coût faible: semis d'engrais vert, de vivaces etc). Ceci permettrait enfin que Paris puisse gagner un concours de ville "réellement fleurie" (pas juste dans les parcs...) Réintroduction de plantes disparues du cœur des villes, donc retour de la faune (insectes pollinisateurs) associée, - absorption naturelle des eaux de ruissèlement et meilleure gestion du retraitement de ces eaux, Implication des habitants dans la propreté et finalement l'embellissement de leur ville, sans pour autant dépenser en balconnières encombrants la chaussée à rentrer en hiver (moindre gel des plantes en pleine terre), gestion améliorée des déjections canines ET de l'urine humaine: ces 2 matières sont des engrais naturels dont les végétaux sont friands, surtout lorsque qu'il y a un paillage avec des branchages broyés (ré-humification des sols)

beggs a évalué son projet à 350 000 €

2 commentaires

Admin

Mairie de Paris le 19/08/2016

Votre projet a été regardé attentivement par les services techniques et converge avec la programmation déjà prévue par la Ville de Paris. En effet, développer de la biodiversité est un enjeu toujours plus fort pour la construction de la ville et un des axes d’évolutions proposés dans le nouveau Plan Local de l'Urbanisme (PLU), adopté en juillet. Le PLU permet de protéger les espaces verts existants et de figer les réserves nécessaires à la création de nouveaux sites ; il permet de faire en sorte que l’élément végétal soit mieux pris en compte dans les projets de construction. Ainsi, ce sont plus de 11 ha d’espaces verts qui viennent s’ajouter aux 807 ha déjà protégés, avec par exemple l’inscription du nouveau grand parc du nord est parisien, chapelle charbon (3 hectares dans la mandature, plus de 6 à terme). C'est aussi dans ce cadre, que le PLU permet également de renforcer la place de la nature en ville en facilitant la végétalisation du bâtiment avec des nouvelles mesures : l’article 6 encourage un retrait des constructions par rapport aux voies pour permettre les plantations en pied d’immeuble et favoriser la végétalisation des murs. Par ailleurs, la Ville de Paris a également mis en place un permis de végétaliser qui est délivré à tout habitant de Paris qui souhaite devenir jardinier ou jardinière de son quartier. Dispositif innovant, il permet aux parisiens de disposer d’un site de leur choix, et surtout, de s’occuper eux-mêmes de ce petit bout de jardin. Vous pourrez obtenir votre Permis de végétaliser à travers une simple demande sur le site paris.fr - motivée par un projet et vous obtiendrez dans un délai d’un mois votre Kit de plantation ; vous vous engagerez également à respecter la Charte de végétalisation mise en place par la Mairie de Paris. Votre projet ne sera donc pas soumis au vote.
Admin

L'équipe du Budget Participatif le 10/08/2016

Suite à l'analyse technique de votre projet et à son examen en commission du budget participatif, en présence d'élus, votre projet ne sera pas soumis au vote du budget participatif. Des explications plus détaillées vous seront fournies dans les prochaines semaines.

Le projet

Campagne Budget Participatif 2016

Statut Statut : Projet non retenu

Coût estimé  Évalué à 350 000 €

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

 Particulier

Déposé le 16 février 2016 par
beggs