Ce projet, regroupé avec d'autres projets similaires,
est soumis au vote du Budget Participatif 2016.

Culture et patrimoine
Localisation
Projet « Tout Paris »

Une trucothèque à Paris

Description de la proposition

Une trucothèque fonctionne comme une bibliothèque sauf qu'on ne prête pas des livres mais d'autres objets, en particulier ceux qui coûtent relativement cher et dont on n'a pas un besoin quotidien : des outils ou du matériel de bricolage (ponceuse, perceuse, machine à coudre...), du matériel scientifique (télescope, microscope, etc. pour les amateurs, les associations, les enseignants), des instruments de musique (pour les amateurs, les associations, les conservatoires). On peut également prêter des objets plus atypiques comme des sapins de Noël, des points d'accès Internet, des canes à pêche.... Il est possible d'imaginer des synergies avec des associations comme La Cravate solidaire (qui prête des costumes aux personnes en recherche d'emploi pour passer des entretiens d'embauche) ou Graine de troc (qui met en place des "grainothèques"). Une trucothèque peut également être un lieu d'échange de savoirs, via des ateliers ou une bourse d'échange de compétences. Il est possible d'imaginer une trucothèque qui fonctionnerait comme un établissement autonome, sur une base associative ou via une délégation de service public. On en trouve des exemples en Allemagne, au Canada, en Angleterre. Mais la ville de Paris ferait des économies et agirait plus efficacement en s'appuyant sur son vaste réseau de bibliothèque publiques. En effet, une trucothèque et une bibliothèque nécessitent une infrastructure et des compétences très proches (accueil du public, gestion d'un système d'inscription, de prêt et de retour, etc.) Dans ce cas, la trucothèque serait un nouveau service des bibliothèques municipales. Le coût de ce projet est difficile à estimer car de nombreux modèles économiques sont possibles. Comme dans une bibliothèque, un budget pour la constitution et le renouvellement du fonds doit être voté chaque année. Le coût indiqué ici correspond à une estimation pour constituer un premier noyau de "trucs" à prêter.

Mr Kochka a évalué son projet à 25,000 €

2 commentaires

Michka

Michka le 03/02/2016

Super idéee!
cela marche d'ailleurs déjà très bien à Marseille par exemple
Agathe DeBlouze

Agathe DeBlouze le 03/02/2016

Bonjour,
belle idée mais je pense que le coût est sous-evalué.
On pourrait réduire le coût des stocks de "trucs" à prêter en associant les utilisateurs de ce service (je sais je rentre dans des considérations opérationnelles), qui devraient donc apporter un "truc" valorisé à un nombre de points qui serviront de crédit pour emprunter d'autres "trucs" de valeur équivalente ou inférieure.
Pour réduire le coût du personnel, on peut également proposer aux utilisateurs des points en échange d'heures / tâches effectuées au sein de la "trucothèque".

le budget sera ainsi consacré au stockage, à la maintenance des "trucs", aux salaires et à la mise en place des systèmes de gestion... entre autres!

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2016
Statut
Regroupé avec d'autres projets
Coût estimé
Évalué à 25,000 €

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le January 23, 2016
par Mr Kochka

Co-construction

Projet regroupé
au sein du projet suivant :

Créer, bricoler, réparer : les mille vies de nos objets