Solidarité et cohésion sociale
Localisation
Projet « Tout Paris »

Agir contre le manque de logements et les logements indignes

Description de la proposition

Le logement est devenu trop cher, et inaccessible aux couches populaires et précaires, et parfois aux classes moyennes, suite aux politiques de dérégulation du foncier, de l’immobilier et des loyers conduites en France depuis 30 ans. Les maires ont le pouvoir de délivrer les permis de construire et décident de la politique d’urbanisme depuis 1981. Ils ont le pouvoir de choisir la nature des logements et des maisons édifiées, et donc de sélectionner les catégories sociales qui résident sur le territoire communal, et leur électorat. Un processus de “gentrification”, ou embourgeoisement, s’est installé dans la plupart de nos centres d’agglomération. En effet, les couches populaires et précaires, sont évincées par les lois du marché, et sont souvent jugées indésirables, revenant plus cher à la commune puisqu’elles ne payent pas ou peu d’impôts, et doivent être aidées pour la cantine scolaire, les activités sportives ou culturelles, les vacances... Plus les logements sont chers, plus les ménages précaires sont renvoyés vers la périphérie, par un mouvement de “centrifugeuse sociale”, renforçant les inégalités entre les territoires, et les discriminations urbaines. L’enjeu est donc de réguler le marché du foncier, de l’immobilier et des loyers pour le rendre accessible à tous, d’obliger les municipalités défaillantes à atteindre le seuil de 25% de logements sociaux en 2025 fixé par la loi, d’organiser une politique d’attribution des HLM qui réponde aux critères de justice sociale, de répondre aux situations d’urgence en mobilisant ou réquisitionnant les logements et locaux vacants, d’empêcher les expulsions ou les évictions forcées. Bien entendu le maire ne détient pas tous les outils pour conduire une telle politique, mais il peut afficher des intentions claires dans ce domaine: http://webzine.lagedefaire-lejournal.fr/jagis-maintenant/je-suis-un-elu-local/actions-sociales-et-logements/

Le coût n'a pas été évalué.

1 commentaire

Admin

L'équipe du Budget Participatif le 10/08/2016

Le Programme local de l'habitat (PLH), adopté en mars 2011, propose un état des lieux, un diagnostic, des orientations et un programme d’actions pour Paris et par arrondissement, ainsi que l’effort financier nécessaire pour la mise en œuvre du programme. Le programme local de l'habitat est établi pour six ans. Récemment modifié suite à différentes évolutions législatives par le Conseil de Paris lors des séances du 9 et 10 février 2015, le nouveau PLH projette :- D’atteindre les objectifs en matière de logement social : La loi Duflot du 18 janvier 2013 prévoit désormais que la part des logements sociaux devra atteindre 25 % des résidences principales en 2025.- D’accroitre le nombre de logements et notamment de logements sociaux (création de 10.000 nouveaux logements par an à Paris).- D’intensifier les actions en faveur du logement des classes moyennes : notamment par le développement de l’offre de logements intermédiaires (création logements et captation logements privés) puis par l’encadrement des loyers tout en sécurisant la situation des propriétaires et les droits des locataires.- D’améliorer les conditions d’accès au logement social et la gestion de ce parc par les bailleurs avec la mise en place de la cotation de la demande de logement qui consiste à définir en toute transparence les critères de priorité de la demande de logement. La charte des mutations mise en place en 2009 sera révisée dans les prochaines semaines pour permettre une plus grande mobilité des détenteurs de logements sociaux. Enfin, un comité dédié au suivi de la gestion du parc des quatre bailleurs liés à la Ville (Paris Habitat, la RIVP, ELOGIE et la SIEMP) va permettre d’améliorer la qualité de vie des habitants des immeubles de logements sociaux.- De nouvelles mise aux normes énergétiques : afin de répondre aux exigences du plan climat énergie, la ville de Paris prévoit le lancement du plan « 1000 immeubles » dans les semaines à venir. Ce plan prévoit un accompagnement des copropriétaires par un ou des opérateurs spécialisés. Il inclura des actions de repérage des ménages en situation de précarité énergétique et mettra en place les outils financiers adaptés. De plus, l’objectif de rénovation globale de 4 500 logements sociaux par an est également réaffirmé. Votre proposition est donc déjà prise en compte par la municipalité.

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2016
Statut
Projet non retenu
Coût estimé
Le coût n'a pas été évalué

Connectez-vous et associez-vous au projet !

L'auteur

Particulier

Déposé le February 16, 2016
par JulienL