De nombreux chantiers ayant été suspendus pendant la crise sanitaire, le calendrier de livraison des projets en cours de réalisation est progressivement mis à jour et actualisé sur ce site.
Education et jeunesse
Localisation
Place de l' Hôtel de Ville - Esplanade de la Libération, 75004 PARIS
Tout Paris

 

#ÉcoleDeRêve

Plus pour les écoles et collèges des quartiers populaires

Le projet

Ce projet vise à réaliser des aménagements dans des écoles et des collèges des quartiers populaires pour les moderniser :

- effectuer des travaux de modernisation des établissements scolaires (travaux d’embellissement, rénovation de toilettes, installation des technologies innovantes pour réduire la pollution de l’air etc., installer des stationnements de vélos/trottinettes) ;
- élargir les possibilités de jeux, d’activités ludiques, aussi bien dans les locaux que dans les cours de récréation ;
- créer ou agrandir des cuisines ;
- améliorer des salles de sciences des collèges.

Où en est-on ?

Grâce à ce projet, 24 écoles et collèges ont bénéficié de travaux de modernisation et d'embellissement pour améliorer le bien-être de nos enfants : création de cour Oasis, rénovation et aménagement des locaux, création d'auvent, modernisation des sanitaires, ravalement de facade et réfection des murs...
Voici les établissements concernés :
  • Ecole Levassor (13e)
  • Ecole Maurice d’Ocagne (14e)
  • Ecole Alain Fournier (14e)
  • Ecole Porte Brancion (15e)
  • Ecole Torcy (18e)
  • Ecole Bélliard (18e)
  • Ecole Thionville (19e)
  • Ecole Rampai (19e)
  • Ecole Tanger A (19e)
  • Ecole Tanger B (19e)
  • Ecole polyvalente Pierre Foncin (20e)
  • Ecole Réunion (20e)
  • Ecole Pyrénées (20e)
  • Ecole Mare (20e)
  • Ecole Etienne Dolet (20e)
  • Ecole Riblette (20e)
  • Ecole Epinettes (17e)
  • Ecole Amandiers (20e)
  • Collège Lucie et Raymond Aubrac (11e)
  • SEGPA Max Dormoy (18e)
  • Collège Gérard Philippe (18e)
  • Collège Georges Rouault (19e)
  • Collège Françoise Dolto (20e)
  • Collège Boris Vian (17e)

Dans le cadre de ce projet, plusieurs expérimentations sont également en cours concernant la qualité de l'air :
  • Une expérimentation, pilotée par le pôle Innovation de la Ville de Paris, est en cours, afin d'améliorer la qualité de l’air dans l'école maternelle Françoise Dorléac (18e), déjà pré-équipée d’un système d’aération centralisé, grâce au dispositif Nanosense : le dispositif optimise la qualité de l'air de l'école déjà pourvue d'une centrale de traitement d'air en invitant à l'ouverture ou à la fermeture de fenêtres par un signal lumineaux intégrant la compensation d'autres nuisances génératrices de fatigue cognitive telles que le bruit.
  • Une autre expérimentation est menée dans trois écoles (école Claude Vellefaux, école d'application République et école Le Vau) dépourvues de système d'aération initial, avec le dispositif Ventilairsec : celui-ci insuffle de l’air neuf en fonction de la pollution intérieure et extérieure en temps réel.
L’évaluation de cette expérimentation s’effectue sur la durée et prend en compte divers éléments tels que :
  • Les campagnes de mesures ponctuelles effectuées par le Service Parisien de Santé Environnementale avec des appareils de mesure agréés. Conçues sur la base des campagnes de mesures protocolaires de la qualité de l’air des établissements, ces campagnes mesurent divers polluants et allergènes avant et après la mise en œuvre des solutions, et tient compte des niveaux de pollutions extérieures changeantes pour établir une comparaison la plus sérieuse possible.
  • Les mesures prises par les micro-capteurs utilisés par les industriels pour faire fonctionner leurs solutions respectives. Ces capteurs mesurent la qualité de l’air intérieur et extérieur en continu et leur qualité est reconnue dans les notations des challenges micro-capteurs que le Airlab de l’association Airparif organise chaque année pour comparer les produits de différentes marques de capteurs volontaires.
  • Dans les écoles dépourvus de centrales de traitement d’air, la Ville et les partenaires comparent les mesures des classes équipées avec celles de classes non équipées, dont des classes sans aucun affichage du niveau de qualité de l’air, et des classes munies d’un capteurs lumineux voués à encourager les occupants à ouvrir les fenêtres lorsque le voyant vert passe à l’orange ou au rouge.
Bien entendu, au-delà de la performance des deux solutions, d’autres critères sont pris en comptes, tels que la praticité de la solution pour les occupants, dans la mesure du possible, l’impact énergétique de ces solutions en tant que technologies consommatrice d’électricité alternatives à l’ouverture des fenêtres en hiver...

A ce jour, les résultats et analyses des premières campagnes de mesures par le Service Parisien de Santé Environnementale et des mesures en continu des industriels font ressortir un effet réel des solutions sur la qualité de l'air intérieur et une qualité acceptable des mesures des micro-capteurs.


Capteurs de l'école Françoise Dorléac (18e) © Ville de Paris

En cours de livraison
 
Projet en quartier populaire
 

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2017
Résultat du vote
Projet lauréat avec 15 062 votes !
Coût
3 500 000 €
 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarrées en décembre 2017)

Procédures terminées2. Lancement des procédures
2. (démarré en avril 2018)

Travaux terminés3. Réalisation des travaux
3. (démarrée en juillet 2019)

Livraison en cours4. En cours de livraison
4. (démarrée en octobre 2019)

Origine du projet