De nombreux chantiers étant suspendus en raison de la crise sanitaire, le calendrier de livraison des projets en cours de réalisation est progressivement mis à jour : il sera actualisé dès que possible sur le site.
Solidarité et cohésion sociale
Localisation
place de l'Hotel de Ville-Esplanade de la Libération, 75004 PARIS
Tout Paris

 

#VilleRefuge

Des équipements pour les migrants et les sans-abris

mdp

Le projet

La lutte contre la grande exclusion est une cause portée avec force par Paris et les Parisien.ne.s. Afin de faire de Paris une ville encore plus accueillante et solidaire ce projet propose de soutenir des initiatives citoyennes et associatives innovantes pour les personnes en situation de précarité, en situation de rue ou migrantes, en complémentarité de l’action menée par la Ville de Paris. 

Il s’agit notamment :

- de donner les moyens aux acteurs qui agissent au quotidien en faveur des plus exclus de les accueillir dans de bonnes conditions. Les opérateurs parisiens (associations, centre d’action sociale de la ville de Paris, groupements d’intérêt public) œuvrant en faveur de l’hébergement, de l’aide alimentaire, ou de l’accompagnement des personnes vulnérables, pourront solliciter un budget pour réaliser des investissements ou travaux permettant d’améliorer leurs conditions d’accueil (normes de sécurité et confort, espaces de convivialité, création d’espaces dédiés aux enfants, aménagement d’espaces pour les personnes les plus vulnérables, etc.) ;
- de donner la possibilité aux organismes qui le souhaitent d’installer des casiers solidaires afin de favoriser la collecte de dons et les échanges entre les personnes accueillies et les riverains ;
- d'améliorer les moyens matériels des intervenants pour « aller vers » les personnes les plus vulnérables en leur permettant de solliciter un budget pour financer des espaces modulaires ou mobiles (bus, camions, containers). Ces espaces permettront aux associations de réaliser des actions « hors les murs », au plus près des lieux de vie des personnes (dans la rue, sur des places, dans des centres d’hébergement…), dans le champ de la santé, de l’accès aux droits, de la convivialité, etc. ;
- de favoriser l’apprentissage du français par le développement d’outils adaptés, notamment numériques. En effet, la maîtrise de la langue constitue un véritable levier vers l’insertion.

Où en est-on ?

05/12/2019
 
Une Maison des Réfugié·e·s va voir le jour dans l'ancien lycée Jean Quarré, dans le 19e arrondissement. Des ateliers de co-construction, réunissant les services de la ville de Paris, les acteurs sociaux et les Parisien·nes pour réfléchir ensemble à la vocation et au fonctionnement du lieu ont commencé. Cette nouvelle structure aura pour mission d'informer, d'accompagner l'insertion  sociale et professionnelle des réfugiés, de réunir Parisiens, bénévoles, associations et réfugiés dans un lieu ressources, convivial et festif. Elle sera composée d’une médiathèque, d’un café, d’un auditorium - salle polyvalente et d’un espace de coworking. Les travaux, entièrement financés grâce au projet #VilleRefuge débutent en cette fin d'année 2019 et seront terminés en 2022.  En attendant, un lieu temporaire, géré en partenariat par Emmaüs Solidarité et Singa France, a été inauguré en juin et à ouvert en novembre 2019, boulevard Jourdan dans le 14e arrondissement.
 
 

La future Maison des Réfugiés - © Ville de Paris
 

Ce projet a permis à l’association Emmaüs solidarité d’acquérir 2 triporteurs, qui serviront à collecter des invendus alimentaires et à les redistribuer Centre d’hébergement d’urgence Jourdan (14e)

L’association Le Récho, en partenariat avec l’association Aurore, porte un projet de restaurant solidaire situé au cœur de l’ancienne caserne Exelmans (51, boulevard Exelmans 75016) reconvertie en centre d’accueil pour personnes précaires ou exilées (250 réfugiés et demandeurs d’asile ainsi que 90 familles en situation d’urgence). Le budget participatif a contribué au financement de ce projet.
Le Récho propose une cuisine mettant en valeur des produits locaux, bio et artisanaux. L’association s’engage contre le gaspillage alimentaire, en revalorisant des invendus alimentaires. Par ailleurs, le restaurant emploie des personnes, principalement réfugiées, en insertion, et des élèves des lycées hôteliers partenaires, encadrés par des professionnels. Des ateliers de cuisine mixtes, favorisant la rencontre entre les personnes hébergées et les habitants du quartier, sont également organisés dans le but de sensibiliser les participants à la mixité sociale et à une cuisine à faible impact écologique. Enfin, des missions de portage de repas gratuits aux séniors du quartier sont réalisées par les résidents du centre. En savoir plus
 





La table du Récho - © Arnaud CAILLOU - L' Oeil Témoin
 
Dans le cadre de ce projet, plusieurs associations recevront prochainement des aides à l'investissement pour financer l'achat d'équipements mobiles ou des travaux : camions pour les Restaurants du Coeur et la Maraude médicale de l'Ordre de Malte, casiers solidaires pour Emmaüs Défi etc.
En cours de livraison
 
 

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2017
Résultat du vote
Projet lauréat avec 19 482 votes !
Coût
5 000 000 €
 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarrées en mai 2018)

Procédures terminées2. Lancement des procédures
2. (démarré en juillet 2018)

Travaux terminés3. Réalisation des travaux
3. (démarrée en décembre 2019)

Livraison en cours4. En cours de livraison
4. (démarrée en juin 2019)

Origine du projet