De nombreux chantiers ayant été suspendus pendant la crise sanitaire, le calendrier de livraison des projets en cours de réalisation est progressivement mis à jour et actualisé sur ce site.
Environnement
Localisation
62 quai de la Marne, 75019 Paris
19e arrondissement

 

Barrages flottants dépollueurs des voies fluviales de Paris

Le projet

Ce projet propose l'expérimentation d'un dispositif innovant de "poubelles flottantes automatiques"  sur le canal Saint-Denis. Ces poubelles aspirent et stockent les déchets flottants dans certaines zones d'accumulation non accessibles aux bateaux nettoyeurs du service des canaux.

Où en est-on ?

Message de l'équipe budget participatif le 20 juillet 2020 :

Ce projet d'installation d'un équipement innovant collecteur des déchets flottants sur le canal de l'Ourcq est né d'un partenariat avec l'école d'ingénieurs Esme-Sudria, pour la création d'un prototype de nettoyeur du bassin de la Villette, complémentaire des barrages flottants. Ce concept innovant de poubelle immergée dans le canal pourra recueillir les déchets grâce à l’utilisation de jets d’eau qui orientent les déchets vers un tapis de collecte, puis vers la benne immergée. Cette poubelle aura une capacité de collecte supérieure à celle des "seabin", poubelles flottantes installées sur le Port de l'Arsennal et la halte nautique de la Villette.

Dans le cadre d'une convention d'expérimentation avec une société spécialisée, ce robot nettoyeur est actuellement en phase de test cet été jusqu'à la fin du mois de septembre, sur le quai de la Marne, au niveau de la darse du Rouvray, dans l'attente de certifications complémentaires et d'une évaluation.


 
 

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2017
Résultat du vote
Projet lauréat avec 2 494 votes !
Coût
50 000 €
 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarrées en avril 2018)

Procédures terminées2. Lancement des procédures

Travaux en cours3. Réalisation des travaux
3. (démarrée en mars 2019)

Livraison à venir4. Livraison
4. (prévue en avril 2021)

Origine du projet