Le Budget Participatif rend service aux plus fragiles

Un évier, deux plaques électriques, un réfrigérateur. Une « kitchenette », on l’appelle comme ça au Centre d’Hébergement d’Urgence Crimée, dans le 19e arrondissement. Ces petites cuisines, construites avec le concours du Budget Participatif, il y en a quinze dans ce centre d’action sociale qui accueille des femmes seules avec enfants. Des femmes qui n’ont rien, qui courent après le nécessaire, un toit, à manger. Et pour manger, justement, elles utilisent les fameuses kitchenettes depuis quelques mois. Et c'est loin d'être anodin.

Avant, la restauration était collective. Même menu pour tout le monde, mêmes horaires, salle commune. Comment cuisiner pour son enfant dans ces conditions ? Lui mijoter son plat préféré ou un gâteau d’anniversaire ? Comment se préparer un repas quand on rentre du travail, tard le soir, et que la cantine est fermée ?

« Le système de restauration n’était plus adapté et engendrait des frustrations explique David Kante, directeur du Pôle Femmes et Familles au CASVP (Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris). Les résidentes demandaient à pouvoir cuisiner par elles-mêmes depuis plus de sept ans. Nous entendions bien cette demande mais nous ne parvenions pas à la satisfaire, faute de financement. Le Budget Participatif nous a donné un sérieux coup de pouce. Maintenant, les résidentes se sont réappropriées un moment capital de la vie de famille : le repas ».

David Kante ajoute : « Nous détectons désormais des carences qui passaient inaperçues avec la restauration collective. Maintenant, on peut agir beaucoup plus vite. Par exemple, une mère qui ne parvient pas à alimenter son enfant a besoin d’aide. Avec les kitchenettes, nous le voyons tout de suite ».

Et comme un bienfait ne vient jamais seul, l’espace libéré par la suppression de la cantine a permis de créer 40 nouvelles places d’accueil.

Le Budget Participatif, ça sert aussi à ça.

Le projet global d’aide aux personnes en situation de précarité, lauréat 2015, a permis de rénover des lieux d'accueil et d'offrir de nouveaux services aux personnes sans ressources et/ou sans domicile.

D'autres projets de solidarité Budget Participatif sont en cours de mise en oeuvre, à l'exemple du projet lauréat 2016 "Des abris pour les personnes sans domicile fixe".