De nombreux chantiers ayant été suspendus pendant la crise sanitaire, le calendrier de livraison des projets en cours de réalisation est progressivement mis à jour et actualisé sur ce site.
Solidarité et cohésion sociale
Localisation
Place de l' Hotel de Ville - Esplanade de la Libération, 75004 PARIS
Tout Paris

 

Des abris pour les personnes sans domicile fixe

Le projet

L’idée : renforcer l’accès des personnes sans-abris aux besoins et aux services essentiels et expérimenter de nouvelles formes d’hébergements individuels ou collectifs pour ces publics en grande précarité. Aujourd’hui : malgré une implication forte en faveur de l’aide aux sans-abris, la coordination et la création de maraudes, la multiplication des lieux d’accueil de jour, où recevoir une aide administrative, où se laver, où se restaurer, le développement des bagageries et de l’hébergement temporaire d’urgence, la Ville reste confrontée à une demande croissante et multiple de prise en charge de personnes en grandes difficultés.Demain : lors du budget participatif 2015, la mobilisation des parisien-ne-s a permis de débloquer 4.4 millions d’euros pour l’aide aux personnes en situation de précarité. En 2016, il est proposé de prolonger cette mobilisation :- Par l’acquisition et la mise à disposition de 3000 kits d’hygiène et de survie- Par le lancement d’un appel à projets mobilisant des architectes et des urbanistes pour imaginer des lieux et des formes innovantes d’habitat individuel, modulaire et regroupé, et des abris temporaires et mobiles- Par la contribution à l’installation d’un camp « refuge » pour les personnes migrantes : financement d’un lieu de centralité et de cohésion au sein du camp.- Par la création d’une application recensant en plusieurs langues tous les renseignements pratiques de premier secours et les adresses de structures où il est possible de se nourrir, se laver, se faire soigner, déposer ses bagages et/ou être hébergé d’urgence (en lien avec le guide Solidarités de la Ville)

Où en est-on ?

Ce grand projet de solidarité est arrivé en tête de la mobilisation des Parisien.nes lors de l'édition du Budget participatif 2016.
Les propositions des Parisien.nes ont été regroupées en 4 volets : Abris / Application / Kits d'hygiène / Aide aux acteurs de la solidarité.
Plusieurs réalisations se sont déjà concrétisées, d'autres sont actuellement en cours de développement par les services de la Ville de Paris, en lien avec les porteurs de projets.
Découvrez l'article de Paris.fr sur les projets de solidarité votés au Budget participatif et l'actualité de ce projet sur la page d'accueil du site.


- ABRIS et APPLICATION -
Afin de mieux définir les modalités des abris et de l’application numérique pour les personnes sans domicile fixe, la Ville de Paris a associé une trentaine de Parisien·nes à l’élaboration de l’expression des besoins. Entre mars et octobre 2017, ils ont ainsi participé à une quinzaine d’échanges avec des acteurs de l’action sociale de la Ville et des personnes sans domicile fixe.

Les Parisien·nes se sont divisés en deux groupes : un premier groupe sur les abris, un autre sur l’application numérique.
Parallèllement aux rencontres proposées par la Ville, ils ont réalisé des sessions de travail accompagnées par le collectif  "Indivisibles" qui a synthétisé leurs productions.

Retrouvez l'ensemble du volumineux travail bénévole de ce collectif citoyen réalisé début 2018, matériau riche qui a permis à la Ville de Paris de préparer la rédaction des expressions de besoin :


 ...et découvrez en vidéo le témoignage des participants au projet :

 Durant le premier semestre de 2018, les équipes de la Ville ont analysé le travail produit par les Parisien·nes :

Sur le volet ABRI : 

La Ville de Paris a lancé un appel à projet, en novembre 2018, pour identifier des solutions répondant au cahier des charges élaboré avec les citoyens, sur deux volets : les abris d’intérieur (occupation temporaire de locaux vacants à des fins d’hébergement d’urgence) et les abris d’extérieur. Les citoyens ont participé, aux côtés de l’administration de la Ville, d’experts et de représentants de personnes sans-abris, à la sélection des projets lauréats.

Occupation temporaire de locaux vacants à des fins d’hébergement d’urgence :

La gestion du projet a, pour partie, été confiée à l'association AMLI (Association pour l'Accompagnement, le Mieux-être et le Logement des Isolés), spécialisée dans l'accompagnement et la construction de logements adaptés à destination des personnes en grande précarité.
Elle a fait appel à l’association Unity Cube qui promeut le concept de « La boîte dans la boîte » permettant d’adapter des bâtiments vacants à moindre coût pour y accueillir des personnes en situation de précarité.

Les modules d’Unity Cube ont permis d’aménager un centre d’hébergement d’urgence dans un immeuble de bureaux vacant, mis à disposition temporairement.
Dans ce bâtiment de 480m² situé boulevard Blanqui, dans le 13e arrondissement, l’association a installé quatorze modules chambres, six modules sanitaires et un module cuisine.
Une trentaine de personnes seules, en couple ou en famille (dont douze enfants) y sont hébergées et bénéficient d'un accompagnement social dans un cadre, toujours adapté et discuté, afin que les personnes accueillies puissent s'approprier progressivement l'espace. 
 


© Unity Cube. Couloir de l'hébergement d'urgence Blanqui




© Unity Cube. Couloir de l'hébergement d'urgence Blanqui

 
Les cubes modulaires offrent un espace de confort et d’intimité aux personnes à la rue sans affecter ou modifier le bâtiment occupé.
Faciles à installer, ils peuvent être rapidement démontés avant d’être réutilisés sur un autre site.
 

Les personnes hébergées sont à la fois autonomes et impliquées dans le quotidien du centre, que ce soit en participant à l’entretien de la structure ou en rejoignant un groupe d’expression d’usagers, réunis sur la base du volontariat.



 

Une attention particulière est accordée à l’inscription du centre dans son environnement urbain.
En effet, l’accompagnement global des hébergés passe par la mobilisation d’un réseau de partenaires présents dans l’arrondissement mais aussi de riverains, bénévoles et commerçants du quartier.

 

Fort du succès de cette première expérience, un 2nd centre d'hébergement d'urgence a ouvert ses portes en novembre 2020 au 70 boulevard Barbès, dans le 18è arrondissement.

 

Le bâtiment est géré dans sa totalité par AMLI qui a signé des conventions de sous-occupation avec les différentes activités présentes sur site.
Le bâtiment s’organise autour d’une cour intérieure avec plusieurs entrées distinctes permettant la cohabitation de plusieurs activités :

 

- Un accueil de jour porté par lAssociation pour le Développement et la Santé des Femmes (ADSF) ;

 

- Une activité de distribution alimentaire portée par la Fondation Armée Du Salut (FADS) ;
 


© Amli

Ce centre d’hébergement a vocation à accueillir prioritairement des ménages sortants d’hôtels 115 ou hôtels financés par la Ville de Paris dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance.
Ainsi, la spécificité de cette structure d’hébergement s’articule autour de la dimension éducative.
L’hébergement proposé est pensé comme un « sas d’observation » de la relation Parent(s) – Enfant(s), relations difficilement observables en situation d’hébergement hôtelier. Il s’agit de pouvoir observer, gérer et prévenir les situations de maltraitance.

 

Ce Centre d’Hébergement d’Urgence a une capacité d’hébergement de 128 places, réparties sur deux étages de 950 m² environ.

 
©DR. Cour du centre d'hébergement social Barbès

L’accompagnement social et l’hébergement proposés au sein de la structure, répondent à l’objectif de permettre aux familles de se préparer à une vie autonome.
Pour cela, chaque famille bénéficie d’une chambre individuelle au sein d’une unité de vie. Les chambres sont conçues et meublées pour garantir l’intimité et l’autonomie des ménages.
Des espaces communs sont mis à disposition des familles (cuisine, sanitaires et douches, salles communes).

Retrouvez l'article complet sur Paris.fr.




Abris temporaires extérieurs :

 

L’association « Un toit pour toi » a été sélectionnée pour la mise en œuvre du dispositif « Cocoon » qui intègre deux axes :

 -      L’hébergement

-       L’accompagnement social

Le « Cocoon » est un abri individuel, chauffé et sécurisé. Il offre aux personnes abritées un espace intime (espace individuel avec ses propres toilettes sèches et éventuellement une douche) qui leur permet de gagner en autonomie (prises électriques, matériel électroménager pour se faire à manger et clé de l’abri confiée à son occupant).

 L’abri est temporaire et réversible. Il s’installe en quelques heures et est construit en matériaux facilement recyclables, indépendant du réseau d’eau et d’assainissement et peut être doté d’un toit végétalisé.


© Un toit pour toi. Abri Cocoon




© Un toit pour toi. Intérieur d'un abri Cocoon

Visitez un abri "Cocoon" en 3D


La personne qui occupe le "Cocoon" est suivie à chaque étape de son parcours.

À son arrivée, le "cocooné" signe une charte spécifiant ses droits et devoirs dans l’abri. Il dispose d’un « chez soi » dont il a les clés.
En contrepartie, il s’engage à assurer l’entretien de l’abri, accompagné par des bénévoles et à le laisser en bon état à son départ.
Une durée d’occupation prévisionnelle est fixée à l’issue des premiers entretiens avec les travailleurs sociaux.

 
Une fois installé, le cocooné bénéficie d’un accompagnement, par les travailleurs sociaux et par les citoyens.
Les groupes SOS Solidarités, Toit à moi et FACE (Fondation pour agir contre l’exclusion) proposeront un accompagnement social, vers l’emploi et vers le logement.

La durée de l’occupation n’est pas limitée, bien que l’abri reste une solution temporaire.


A ce jour, l'association et les services de la ville identifient les futurs emplacements des abris, en lien avec les mairies d'arrondissement.




Sur le volet APPLICATION :

Dans le contexte de projet de déploiement à l'automne d'une nouvelle application numérique de médiation sociale par la Ville, "Paris Espace Partagé et Solidaire" (PEPS), une réunion s'est tenue  le 18 septembre, réunissant les porteurs de projets et les personnes impliquées sur le volet application, afin de présenter les différents solutions de mise en oeuvre. Les associations élaborent leur projet d'ici la fin d'année, pour une demande de subvention prévue début 2019.

En 2019, les associations Entourage et Solinium ont reçu des subventions pour le développement de l'application "SOLIGUIDE" qui rassemble tous les lieux utiles aux personnes en situation de précarité (de l’accueil de jour en passant par les distributions alimentaires à proximité jusqu’aux bains-douches). L'application est également utile aux travailleurs sociaux et écoutants pour mieux orienter les usagers.
L’application recense tous les services, initiatives et ressources pour les personnes en difficulté à Paris et en première couronne.


© Soliguide

 - KITS d'HYGIENE -

Impulsée par le Budget Participatif de la ville de Paris, cette action a incité le collectif à l’origine du projet à se structurer en association, pour continuer à collecter et distribuer des kits hygiène.
Leur action se révèle essentielle et très fortement soutenue par de nombreux partenaires
.

Les associations gestionnaires des 9 Espaces solidarité insertion (ESI) assurent désormais la remise de trousses de toilettes contenant des produits d'hygiène et de soins aux usagers. Cette distribution est assurée par les associations suivantes : Fondation de l’Armée Du Salut, Aurore, Aux Captifs la libération, Centre d’Action Sociale Protestant, Emmaüs Solidarité, Les Œuvres de la Mie de Pain, Les Enfants du Canal. Le succès de ce projet a permis la pérénnisation du dispositif de distribution en 2019 : au total, près de 40 000 kits ont été distribués.
  
 

© Ville de Paris. Les trousses de toilettes, déclinées en version féminine et masculine, désormais proposées aux résident.e.s des Espaces solidarité insertion.



- AIDE AUX ACTEURS DE LA SOLIDARITE -

- L’humanisation du Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) "Relais des carrières" (13e): ce projet a permis la création d’une lingerie et de kitchenettes afin de permettre aux résidents de confectionner leurs propres repas dans un objectif d’accompagnement vers l’autonomie et de sortie du dispositif d’hébergement. Des études techniques sont actuellement en cours pour la création de 4 blocs sanitaires supplémentaires.

- Du mobilier pour les appartements relais du Pôle jeune du Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP): en complément de l’enveloppe du budget participatif dédiée en 2015" Développer l’aide aux personnes en situation de précarité", ce projet a permis d’équiper en mobilier 5 appartements tremplins.

- La rénovation de la crèche du Centre d'Hébergement et de Résinsertion Sociale (CHRS) Charonne (11e) : des travaux d'agrandissement de l’espace dédié à la crèche par une emprise sur les locaux du rez-de-chaussée du Centre d'Hébergement et de Résinsertion Sociale ont été réalisés en 2019. 




© Ville de Paris. Salle de motricité de la crèche du CHRS Charonne

- Le co-financement du Centre d’Hébergement d’Urgence « Bastion de BERCY » (12e ): le nouveau centre a ouvert ses portes en décembre 2017. Il accueille désormais 308 personnes, hommes, femmes et familles en situation de précarité orientées par le Samu social dans ses 4 800 m2, érigé pour 7 ans sur les derniers vestiges de l’enceinte de Thiers, constitué d’éléments modulaires empilés.



© Ville de Paris
En cours de livraison
 
 

Le projet

Campagne
Budget Participatif 2016
Résultat du vote
Projet lauréat avec 20 298 votes !
Coût
5 000 000 €
 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarrées en mars 2017)

Procédures terminées2. Lancement des procédures
2. (démarré en juillet 2017)

Travaux terminés3. Réalisation des travaux
3. (démarrée en juillet 2017)

Livraison en cours4. En cours de livraison
4. (démarrée en décembre 2017)

Origine du projet