Solidarité et cohésion sociale
LocalisationTout Paris

Projet n° 25

Alimentation : du gaspillage au partage

Mairie de Paris

Le projet

Lors de l’édition 2015 du Budget Participatif, les Parisiens ont voté pour la mise en place de projets visant à développer l’aide aux personnes en situation de précarité. Dans ce cadre, des financements ont été mobilisés pour développer l’aide alimentaire aux personnes démunies, en lien avec la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ce projet entend renforcer ces actions autour de deux volets :

  • développer des dispositifs destinés à faciliter le lien et la logistique entre les lieux où sont générés des surplus alimentaire (restaurants, épiceries, commerçants…, voire chez les particuliers), et les structures en capacité de redistribuer ces surplus ou de les transformer pour faciliter leur consommation.
  • ouvrir un restaurant solidaire, proposant à prix libres des plats cuisinés à partir d’invendus alimentaires, où les parisiens de toutes catégories sociales et de toutes origines culturelles pourraient se retrouver, pour éviter le gaspillage alimentaire tout en créant des rencontres et du lien social.

Votez Récup - Budget Participatif de Paris - Projet Tout Paris n°25 - Alimentation : du gaspillage au partage from Refer & Freegan Pony on Vimeo.

 

Où en est-on ?

La Ville de Paris a lancé en janvier 2017 un appel à projets visant à octroyer des subventions d’investissement à des structures pour qu’elles intensifient leurs actions de lutte contre le gaspillage alimentaire. Sur 46 candidatures reçues, 22 projets ont été retenus, pour un montant total de subventions de 697 200 euros. Une deuxième série de projets sera étudiée courant 2018.


La majorité des projets retenus pour cette première tranche incluent des activités de transformation permettant de valoriser des invendus qui ne peuvent pas faire l’objet de dons en l’état, mais qui sont encore consommables. Il peut s’agir de projets de restaurants associatifs qui proposent de servir des repas cuisinés tout ou en partie à base d’invendus, mais aussi de l’installation de véritables ateliers de transformation d’invendus, ou encore de projets d’animation basés sur de la transformation d’invendus, qui participent à la sensibilisation à la lutte contre le gaspillage.

Ont également été retenues des structures qui souhaitent s’équiper en véhicules et matériel logistique afin de pouvoir collecter d’avantage d’invendus sur le territoire, et qui, au-delà de la récupération de produits auprès des grandes et moyennes surfaces, s’attachent également à la récupération de gisements aujourd’hui très peu collectés, tels que ceux de la restauration collective, des traiteurs, des pâtisseries, des chaînes de restauration rapide. En permettant ainsi l’ouverture de lieux de transformation dans tout Paris, et en soutenant l’extension des ramasses d’invendus, la Ville impulse un véritable changement d’échelle sur la question de la valorisation des invendus alimentaires, et contribue significativement à répondre à l’enjeu de la lutte contre le gaspillage alimentaire.




Les 22 lauréats :

Les restaurants associatifs
- 1000 Collectes / Phénix
- La Coop Mijotée
- Pro Bono Publico (Freegan Pony)
- Aurore
- La Petite Rockette

Transformation d'invendus et aide alimentaire
- Les Restaurants du Coeur - Les Relais du Coeur de Paris
- Basiliade
- Fédération du Secours Populaire du Département de Paris
- La Chorba

Intermédiaires logistiques, ramasses et redistribution d'invendus
- Livreurs d'Espoir
- Equoevento
- Pâtisseries solidaires
- Marché sur l'Eau
- Excellents Excédents
- Espaces
- Les Eco-Charlie

Animations à base d'invendus alimentaires et expérimentations
- Disco Soupe
- Moissons Solidaires
- Zone-AH
- Anabase
- A Table Citoyens

 

Le projet

Campagne  Budget Participatif 2016

Résultat du vote  Projet gagnant avec 16 086 votes !

Coût  1 500 000 €

 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarré en mars 2017)

Procédures terminées2. Lancement des procédures
2. (démarré en juillet 2017)

Travaux en cours3. Réalisation des travaux
3. (démarré en juillet 2017)

Livraison non démarrée4. Livraison et inauguration

Origine du projet