auj = 20181121

project_2015-phase1_date_deb = 01/10/2016
project_2015-phase2_date_deb = 01/01/2017
project_2015-phase3_date_deb = 20/12/2017
project_2015-phase4_date_deb = 28/12/2017
project_2015-phase4_date_fin = 01/01/2099

$dtStep1 = Sat Oct 01 00:00:00 CEST 2016
$dtStep2 = Sun Jan 01 00:00:00 CET 2017
$dtStep3 = Wed Dec 20 00:00:00 CET 2017
$dtStep4 = Thu Dec 28 00:00:00 CET 2017
$dtStep4f = Thu Jan 01 00:00:00 CET 2099

$date-step1 = 20161001
$date-step2 = 20170101
$date-step3 = 20171220
$date-step4 = 20171228
$date-step4f = 20990101
Education et jeunesse
130 Avenue Daumesnil, 75012 Paris
Localisation12e arrondissement

Projet n° 15

Des conditions d’études améliorées pour les élèves du 12e

Le projet

Les élèves passent beaucoup de temps à l’école, il est donc souhaitable de créer de bonnes conditions d’études en investissant dans l’innovation et la modernisation des lieux d’enseignements.

Avec pour objectif d’améliorer la qualité d’accueil des établissements scolaires concernés, le projet consiste à :
-Favoriser les utilisations des nouveaux équipements numériques grâce à l’installation de rideaux occultant, dans les classes du collège Paul Valéry
-Créer une section Duathlon run & bike par l’achat de 5 VTT pour les élèves du collège Paul Valéry
-Agrandir le réfectoire des écoles publiques du 56 rue de Picpus (deux écoles élémentaires et une école maternelle)
-Rénover les circulations du rez-de-chaussée de l’école maternelle du 70 av. Daumesnil pour une entrée plus attractive et plus agréable
-Remplacer les casiers, créer un abri pour les protéger des intempéries, et installer une douzaine de bancs au collège Paul Valery.

Où en est-on ?

Jeudi 21 décembre 2017 / Message de l'équipe du Budget Participatif :

A la suite du vote par les Parisien.ne.s, les services de la Ville ont mené des études approfondies pour réaliser ce projet.

La cité scolaire Paul Valéry réunit actuellement un lycée d’enseignement général et un collège dans un même bâtiment, situé entre le boulevard Soult, la rue de Nouvelle-Calédonie, la promenade plantée René Dumont et le stade Paul Valéry, mitoyen du boulevard périphérique.
La Région Île-de-France, qui assure la maîtrise d’ouvrage de cet établissement depuis 2006 pour le compte du département de Paris, a entrepris la construction d’un nouveau lycée, séparé du collège, complété d’un internat de 150 lits, dont la livraison est annoncée pour début 2020.
Parallèlement à l’opération de la Région, le site fait l’objet d’une étude d’aménagement et de valorisation urbaine par les services de la Ville. Au sein de cette opération d’aménagement, le département prévoit de construire un nouveau collège en remplacement des locaux existants, vétustes et très dégradés.
 
Entre aujourd’hui et la livraison du futur lycée régional, au 1er trimestre 2020, le collège continuera à fonctionner dans ses locaux actuels.
 
Entre le 1er trimestre 2020 et la livraison du futur collège reconstruit attendue, au mieux, pour la rentrée 2022, les activités du collège seront regroupées dans la partie sud du bâtiment existant.
Les déménagements devraient cependant être limités, car la plupart des locaux utilisés par le collège sont actuellement situés dans cette zone.
 
Dans ces conditions, il paraît opportun de renouveler les casiers, sans attendre la construction des nouveaux bâtiments, d’autant plus que ces éléments mobiliers pourront être réutilisés et déménagés en 2022 vers le nouvel établissement. De même, l’installation de rideaux occultants dans un certain nombre de salles de cours devrait permettre d’améliorer les conditions de travail des élèves.
 
 
Nous vous remercions de votre implication dans le budget participatif. 
 

Le projet

Campagne  Budget Participatif 2016

Résultat du vote  Projet gagnant avec 808 votes !

Coût  280 000 €

 
 
 
 

Planning

Études terminées1. Études et conception
1. (démarrées en octobre 2016)

Procédures terminées2. Lancement des procédures
2. (démarré en janvier 2017)

Travaux terminés3. Réalisation des travaux
3. (démarrée en décembre 2017)

Livraison en cours4. En cours de livraison
4. (démarré en décembre 2017)

Origine du projet